Jean-Michel VAUCHOT | CV Artistique

lundi 15 mai 2017
par  Lefevre
popularité : 2%

Dossier artistique "écrire à voix haute" de Jean-Michel VAUCHOT | Conteur-auteur.


Il ne serait pas un peu bizarre ce Jean-Michel Vauchot, non ? Il raconte de ces trucs, quand même… A se demander si ses yeux sont bien en face des trous ! L’arrogant se promène comme chez lui dans les vies intérieures des tableaux du musée des Beaux-Arts. A l’aise, l’inquisiteur de l’art sait aussi s’y prendre avec les dames. Il traduit leurs pensées, les glisse dans des histoires aussi inattendues que pleines de fraîcheur, se laisse aller à imaginer des saynètes que ne renieraient certainement pas les auteurs des tableaux, peu habitués à ce genre de visite.
Ceci n’est que la façade d’un travail minutieux, qui engage son auteur dans une recherche précise pour chacun de ses textes. « L’écriture est pour moi comme une porte secrète entrebâillée aux vents de l’imaginaire », dit Jean-Michel Vauchot. Personnellement, je le soupçonne d’être encore plus joueur qu’il n’y paraît. Et en même temps plus ambitieux.
Après avoir examiné le plus sérieusement du monde le tableau ou la sculpture choisi(e), s’en être inspiré à travers la vie de l’artiste ou l’histoire de l’oeuvre elle-même, il part en quête de sa petite musique de mots, à chaque fois différente, veillant à « ne pas reproduire les mêmes schémas d’écriture ».
Ici, pas question de faire appel à un vocabulaire complexe et prétentieux. « La fonction du conteur rejoint celle du peintre : faire voyager, donner à voir et à aimer… », dit encore ce magicien de la parole conteuse. Car pour lui, il s’agit aussi de « raconter avec les mots du dimanche des histoires de tous les jours ». Ou encore produire « une écriture à “voix haute” pour apprendre à entendre et à voir dans le même instant une oeuvre d’art et nous rappeler que l’imaginaire offre un champ plus large que le concret pour apporter des réponses ».
Mais Jean-Michel Vauchot, sous des dehors poétiques, est un pragmatique. Il sait que l’exercice de son art peut véhiculer certains messages. Comme mettre en lumière, avec la caution de grands artistes eux-mêmes choisis dans les collections du musée des Beaux-Arts de Dijon (ce fleuron national qu’on nous envie !), la thématique de l’égalité hommefemme. A aucun moment, vous ne saurez le prendre en défaut sur ce combat qu’il revendique en citant Catherine Ferrant, sur un ton péremptoire (mais pas machiste) : « Le féminisme doit se contruire aussi par et pour les hommes. »
Depuis une paire d’années déjà, Bourgogne Magazine laisse le champ libre à ce pédagogue humaniste qui se cache derrière une bouille barbue à la Bobby Lapointe. Sa « petite musique du conteur » a ses adeptes, appréciant autant le voyage proposé au départ d’une toile que la subtilité de textes ciselés, et un humour digne d’une dame de la haute société londonienne qui, la tasse de thé à la main (et le petit doigt en l’air), se laisse aller à quelques commentaires savoureux sur la cupidité des hommes. Bizarre, ce Jean-Michel Vauchot ? Peut-être, mais tellement « delicious », aurait conclu la dame en question.
Bien à vous,
Dominique BRUILLOT.


 


Documents joints

Dossier artistique | Jean-Michel VAUCHOT
Dossier artistique | Jean-Michel VAUCHOT

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 6 septembre 2017

Publication

213 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
26 Sites Web
99 Auteurs

Visites

170 aujourd'hui
243 hier
191053 depuis le début
7 visiteurs actuellement connectés